Créer son entreprise Dans le secteur informatique

Créer une entreprise informatique

Les nouvelles technologies de l’informatique ouvrent des opportunités grandissantes et exceptionnelles pour un chef d’entreprise s’il réussit à se l’attribuer.

Les avantages du secteur IT / High Tech

Entreprendre dans le secteur informatique avec des enseignes tel que Inwin ou encore Netinup requiert avant tout d’être à l’affût des nouvelles technologies en jumelant croissance, rentabilité et opportunité. Ceci demande au chef d’entreprise de posséder des compétences techniques et managériales, traduit par la maitrise des activités et l’étude permanente des différents modèles économiques de la concurrence. La particularité des sociétés du secteur informatiques réside dans l’importance de la force de travail. En effet, les ressources humaines sont au centre de l’activité et le taux d’occupation de ses consultants est un indicateur de la rentabilité de son entreprise.


Le service d’édition est également prépondérant et se concentre sur le développement de logiciel et sa commercialisation ainsi que son marketing. À cet effet, la majeure partie des fonds de trésorerie sera investie à développer de nouvelles fonctionnalités.

L’activité de construction quant à lui, requiert de mettre en avant le système d’approvisionnement par la gestion des stocks ainsi que les négociations avec les fournisseurs. Ces 3 activités disposent de 3 points communs : le produit nait d’un besoin du client ou d’un changement technologique. Dans un secteur à fort potentiel, la flexibilité, la capacité à s’adapter et prendre de l’avance face à ses concurrents sont des éléments primordiaux.

Pour s’initier aisément à la création d’entreprises voici 20 conseils à suivre

  1. Compresser les charges fixes pour économiser : préférer les produits et services en pack (Internet, téléphonie, location de matériel informatique), tirer profit du savoir-faire dans une pépinière d’entreprises ou rejoindre un réseau.

  2. Mettre à profit les potentiels d’Internet et en faire son canal de vente directe tout en favorisant les investissements dans le marketing et la communication. Ce canal favorise le développement à l’international.

  3. Proposer des services personnalisés à ses clients, puis développer le service afin de répondre à un besoin précis et générique de la clientèle. Cibler ensuite les intégrateurs qui participeront à la création et au développement de la notoriété de la marque.

  4. Au début de l’activité, il est plus avantageux de se spécialiser afin de mieux pénétrer le marché, car les grandes entreprises limitent leur liste de fournisseurs aux entreprises déjà connues. Un ciblage précis est donc indispensable pour se positionner en spécialiste dans un domaine.

  5. Surveiller les évolutions du secteur et du marché : se mettre à jour sur les besoins des clients et du secteur, analyser le positionnement de la concurrence, se renseigner sur les fournisseurs et l’évolution des nouvelles technologies. Se mettre à jour sur les règlementations juridiques et les organismes de standardisation.

  6. Orienter les efforts vers le marketing produit et le marketing stratégique ainsi que la communication pour faire connaître la marque. Un nouvel acteur doit faire face à la réticence des clients en faisant connaître le produit et développer l’encrage de la marque.

  7. Les solutions à la création d’entreprises peuvent prendre plusieurs formes : reprise d’entreprise, essaimage, micro entreprise, entreprise individuelle ou consultant indépendant.

  8. Dans la conception du plan d’affaires, partir sur la base d’un scénario pessimiste et prendre en compte le temps d’adaptation des clients aux nouvelles technologies. Cela permet d’éviter les risques sur les prévisions.

  9. Élaborer un budget conséquent pour le facteur humain (environ 50 euros/an par ingénieur, charges patronales incluses) responsable des fonctions recherches et développements. Préparer des plans de financement pour le développement de l’activité et l’élargissement du marché cible.

  10. Intensifier les recherches et accélérer les productions. Dans certains secteurs, les nouvelles technologies peuvent créer de nouveaux marchés valant plus de 5 milliards de dollars en moins de 5 ans.

  11. Travailler et faire évoluer ses compétences de dirigeant : se former à la technique, au management, aux ressources humaines et au marketing. Développer aussi les relations d’affaires avec les personnes possédant de l’expérience en gestion d’entreprise.

  12. Garder le contrôle de la situation. Prendre conseil auprès de dirigeants d’entreprises ou de coach. Établir des tableaux de bord efficients pour obtenir des données objectives sur la situation de son entreprise.

  13. Pour l’édition de logiciel, avoir une vision à l’internationale de l’activité dès l’élaboration du plan d’affaires. Une fois reconnu sur le marché local, et la rentabilité stable, à partir du million d’euros de chiffre d’affaires annuel, ne pas hésiter à s’ouvrir à l’international.

  14. Être patient et persévérant : les 5 premières années de l’activité sont les plus difficiles. Faire en sorte d’être source de motivation, faire preuve d’un bon management pour garder une synergie d’équipe quoiqu’il arrive.

  15. Évaluer les possibilités de fusions et d’acquisitions. Savoir déceler les opportunités d’une alliance, car le marché des TIC exige de se développer rapidement.

  16. Travailler et améliorer la rentabilité de l’entreprise dès le début. Le chiffre d’affaires et le résultat net sont les cartes de crédibilité de l’entreprise face aux banques, capitaux risqueurs et aux clients.

  17. Pensez à travailler avec de grands éditeurs pour se positionner dans les domaines qu’ils ne désirent pas développer. Attention toutefois à l’indépendance de l’entreprise.

  18. Veiller à la protection de la propriété intellectuelle. Vérifier que son produit n’est pas en violation d’un brevet effectif dans le territoire. Traquer les tentatives de copies de son produit.

  19. Requérir l’assistance de professionnels dans l’élaboration du plan d’affaires. Bien qu’il ne soit pas figé, le business plan doit séduire et être cohérent pour convaincre les éventuels investisseurs.

  20. Bien concevoir ses contrats de licences pour faciliter les transactions et délimiter les responsabilités des différentes parties.

Les avantages de la franchise informatique

Si vous souhaitez créer votre entreprise dans le secteur informatique / high tech tout en maitrisant les risques, n'hésitez pas à vous tourner du coté de la franchise, et notamment la franchise de dépannage informatique qui recrute beaucoup de franchisé. Le déploiement en réseau, même si l'investissement de départ peut-être plus conséquent, permet de profiter dès le départ de la notoriété et l'image de marque d'une enseigne, mais également de mutualiser des coûts (création graphique, communication, méthode commerciale, etc.

Ressources utiles liées à la franchise